Je ne peux plus payer mon loyer... Qui peut m'aider?

aide loyer impayés

Vous avez du mal à subvenir à vos besoins ? Les fins de mois sont difficiles et vous ne pouvez pas remplir vos obligations en payant votre loyer ? Vous vous sentez au bord du gouffre et vous ne savez pas où vous adresser pour voir la lumière au bout du tunnel ? Cet article est immanquablement écrit pour vous. Reportez-vous ci-dessous pour trouver où trouver l’aide nécessaire.

Aide au logement

Tout d’abord si vous êtes endettés de tous les côtés et que votre situation familiale subit un énorme changement tel qu’un décès, une séparation, vous mettant seul face à vos difficultés, il existe une possibilité de réévaluation de votre aide au logement par la Caisse d’allocations familiales pour pouvoir payer votre loyer. Renseignez-vous-donc auprès de celle-ci.

Les services sociaux

Les services sociaux d’où l’appellation est clairement explicite, sont présents pour aider les gens en difficultés. Vous pouvez donc vous enquérir auprès d’eux pour vous accompagner et vous guider si vous avez des soucis d’ordre financier. L’assistante sociale qui s’inscrit dans la lignée et dans la pensée du service social a pour rôle et mission de vous conseiller et vous orienter dans vos démarches.

Les associations de locataires

Le but des associations de locataires est d’être les porte-paroles des locataires auprès des institutions et de certaines commissions, telle que la commission départementale de conciliation. Cette dernière a pour but régler les différentes affaires, contestations, litiges entre le bailleur et le locataire. Vous pouvez donc vous renseigner auprès d’eux ou les interpeller lors de graves problèmes qui vous dépassent.

Sachez toutefois que si vos problèmes s’amoncellent, que vous ne trouvez pas de solutions et que vous êtes menacés d’expulsion, il existe une loi du code des procédures civiles d’exécution d’après l’article L 412-6 appelée « la trêve hivernale » qui décrète qu’aucune expulsion n’est acceptée entre le 01 Novembre et le 15 Mars sauf si : Le futur logement de l’expulsé est décent et adapté aux besoins de la personne en question et sa famille.

Ajouter un commentaire